Zabor ou les psaumes – Kamel Daoud
28 septembre 2017
Point cardinal – Léonor de Recondo
28 septembre 2017

Tangvald

Olivier Kemeid
Gaia - 2017
"Olivier Kemeid, dont c'est le pre­mier roman, a rencontré Peter Tangvald et son fils Thomas Tan­gvald une fois dans sa vie en 1986 sur leur bateau, lieu où Thomas est né et où son père a passé la ma­jeure partie de son existence. De cette échange éphémère et ancien, Olivier Kemeid en a fait un livre, et quand on referme ce roman relatant l'extraordinaire aventure qu'a été la vie de ce séducteur des mers norvégien, on comprend aisé­ment qu'une simple rencontre avec ce personnage libre (et un peu fou) ait marqué l'auteur au point que ce dernier creuse la vie de Peter Tangvald pour nous la restituer sous forme d'un roman d'aventure qu'on pourrait penser fictif et qui relate pourtant des histoires vraies. Comme par exemple ce jour où, déprimé, alors que l'entreprise qu'il a monté aux Etats- Unis a fait faillite et qu'il vient de divorcer, Peter rappelle un amour de jeu­nesse en Norvège après plusieurs années de silence radio pour lui demander de venir en Amérique et de l'épouser. Ce qu'elle fera. Ou cette autre fois où après de longues années passées en mer il décide de rentrer travailler à l'usine à Los Angeles... et repartira finalement en mer, 45 min après son arrivée à son poste de travail. En prenant un tel personnage comme sujet Olivier Kemeid s'as­sure une histoire haletante et il réus­sit à la raconter avec une écriture fluide et sans complaisance. Il sait par ailleurs mettre le doigt sur les as­pects moins reluisants de la person­nalité complexe de ce misogyne, qui détestait les oiseaux et parfois les baleines. Mais comme Olivier Kemeid le montre si bien, si dans la vie tout n'est pas gris ou noir, sur la mer aussi les nuances de bleus sont in­finies et Peter Tangvald en est un exemple fascinant."

Librairie Regain Reillanne / Blandine Ollivier