Le monde selon Setchan – Tomoko Oshima
29 mai 2020
Naufrages – Akira Yoshimura
26 mai 2020

La douce indifférence du monde

Peter Stamm
Christian Bourgois - 2018
Un écrivain qui a plutôt trahi ses ambitions littéraires provoque une rencontre avec une jeune comédienne, car elle lui rappelle celle qui fut son grand amour, soldé par une rupture qui lui inspira son premier et seul "vrai" livre. Les deux femmes en viennent à se confondre dans l'histoire qui semble se dupliquer avec un jeune homme, double exact de l'écrivain. "Passé, présent et avenir se mélangent dans des variations narratives virtuoses" dixit le prière d'insérer de l'éditeur. En fait, on est au-delà de la virtuosité au sens où on ne la ressent pas comme devant être admirée. On est plongé dans une situation de perpétuel présent où le passé se dissout comme le futur qui à son tour semble ne plus exister. Les chapitres très brefs nous précipitent dans ce présent qui se rejoue et s'annule. Le tout dans une atmosphère froide et prenante qui fait tinter la solitude et qui amplifie le renoncement quand il va jusqu'à l'effacement. On est pris dans la glace comme le sont souvent les personnages de Stamm.