Noyade – JP Smith
18 mai 2020
 Nirliit – Juliana Léveillé-Trudel
18 mai 2020

 La panthère des neiges

Sylvain Tesson
Gallimard - 2019
C’est en accompagnant Vincent Munier en affût sur les bords de la Moselle que ce périple à la recherche de la panthère des neiges prend sa source. Tesson à l’arrêt, découvrant auprès de son ami la patience et l’immobilité. Se découvrant capable, lui, le bavard impénitent, persuadé que « l’immobilité est une répétition générale de la mort », de rester à l’affût, silencieux, dans l’attente d’une apparition, part avec Munier, sa fiancée Marie et Léo, l'aide de camp mutique, à la recherche de la panthère des neiges. Partis en plein hiver, à plus de 5000 mètres d’attitude, les 4 guetteurs ne sont pas certains de voir ce qu’ils sont venus chercher. Il ne reste en effet que quelques 5000 spécimens de cette espèce. Et l’Once reste la plupart du temps invisible. Dans le grand froid et l’immobilité, les 4 guetteurs disparaissaient pour observer le peuple animal. Le monde animal, si bien organisé, car déterminé. Du yack au loup, de la gazelle à l’âne en passant par les gypaètes et le chat de Pallas, tous ont un rôle déterminé dans cet équilibre. Equilibre qui est mis à mal par l’avidité et la course de l’homme. Tesson, au-delà du récit de la recherche et de l’observation nous livre une réflexion fine, philosophique et spirituelle sur le vivant et l’ordre du monde. Ces pensées existentielles sont déroulées dans le style de Tesson, avec références, humour, expériences et souvenirs personnels.