La mécanique du sage – Gabrielle Piquet
24 juillet 2020
Plutôt mourir – Eva Müller
24 juillet 2020

Un travail comme un autre

Alex W. Inker
Sarbacane - 2020
Récit de la grande dépression adapté du premier roman de Virginia Reeves (2016). Dans une ferme de l’Alabama, un homme ronge son frein en assistant à la désertion des ouvriers agricoles partis chercher de quoi subsister ailleurs. Sa femme voudrait qu’il s’occupe des terres dont elle a hérité mais l’agriculture n’est décidément pas son truc. Son truc, c’est l’électricité. Il décide alors de pirater le réseau de distribution pour automatiser l’exploitation. Ça ne va pas très bien se passer, c’est le moins qu’on puisse dire. Ce qui est très chouette dans le travail d’Inker, outre la dextérité de sa plume, c’est le choix d’inscrire son trait dans la contemporanéité du récit par des références graphiques archétypales. Déjà, les pages de Servir le peuple renvoyaient à l’agit-prop maoïste, ajoutant à l’iconoclasme du propos. Ici, l’élasticité de certaines postures et les mimiques outrées des personnages évoquent les cartoons des années trente, en particulier ceux des studios Fleischer (initialement baptisés Out of the Inkwell : de l’encrier à l’encreur, il n’y a qu’un geste). Cette façon ironique mais non caricaturale d’aborder l’écriture accentue l’immersion. Totale réussite.