L’envol du moineau – Amy Belding Brown
8 juin 2020
Toffee et moi – Sarah Crossan
8 juin 2020

Walden

Henry David Thoreau
Gallmeister- 2017
On en a tous entendu parler, on pense même parfois l’avoir lu ou bien on craint de le faire de peur d’y lire un récit poussiéreux, hors du temps et loin de notre réalité… Mais « Être éveillé, c’est être en vie. […] Nous devons apprendre à nous réveiller, et nous maintenir éveillés, non par le truchement d’auxiliaires mécaniques, mais par une infinie espérance de l’aube, qui ne nous abandonne pas, même au cœur de notre plus profond sommeil. » C’est la tentative de H.D. Thoreau lorsqu’il part dans les bois et plus tard qu’il écrit ce célèbre « Walden » … pour vivre en toute intentionnalité et se confronter aux données essentielles de la vie. On est obligatoirement conquis par la pureté de cette écriture (dans une nouvelle traduction de Jacques Mailhos) et la puissance de cette pensée libre, accessible, formidable et essentielle dans l’énergie qu’elle donne ! Un titre indispensable pour se maintenir éveillé et ‘en vie’… « Qu’il pleuve ou qu’il vente, de jour comme de nuit, je me suis efforcé d’affûter la lame du temps et de m’en servir, qui plus est, pour tailler une encoche sur mon bâton de marche – de me tenir debout en ce point de rencontre de deux éternités, le passé et l’avenir, qu’est très exactement l’instant présent. »